Damien Hirst dans son studio, 2019. © Damien Hirst and Science Ltd. All rights reserved, DACS 2021. Photo © Prudence Cumming Associates.
Chargement en cours...

L’exposition en détails

Afin de prolonger l’expérience sensible de la visite de l’exposition, Damien Hirst et la Fondation Cartier réalisent un film documentaire qui donne la parole à l’artiste dans l’intimité de son atelier et révèle la façon dont il imagine et crée les toiles de la série des Cerisiers en fleurs.

Baskets aux pieds et couvert de peinture, Damien Hirst ouvre les portes de son studio londonien au bord de la Tamise, baigné de lumière et de musique rock. La caméra filme le ballet de l’artiste qui passe d’une toile à l’autre, revient sans cesse sur des tableaux qu’il ne parvient pas à terminer tout à fait, se plonge dans le canevas blanc jusqu’à le couvrir entièrement de peinture puis entasse ses toiles les unes sur les autres.

Des plans fixes, tournés au grand angle, montrent Damien Hirst tantôt assis dans son mythique fauteuil Chesterfield, observant en silence ses tableaux, tantôt projetant énergiquement de la peinture à la manière de Jackson Pollock, ou l’appliquant consciencieusement par touches, à la manière de Georges Seurat.

Les plans rapprochés captent cette texture épaisse, les coulures et les superpositions de couleurs acidulées qui composent ses tableaux.

Tournées pendant une année entière, ces images rares proposent une immersion au cœur du processus de création de Damien Hirst et offrent des clés de compréhension de son œuvre. Interviewé par l'historien de l'art et écrivain Tim Marlow, Damien Hirst révèle le plaisir jubilatoire qui le lie à la peinture et la quête de la couleur qu’il mène depuis toujours.

→ Sortie du documentaire Cherry Blossoms fin juillet