Chargement en cours...

L’exposition en détails

Podcasts « Jeunes artistes en Europe. Les Métamorphoses »

Cette série de podcasts en cinq épisodes – en partenariat avec Le Bruit de l’art – offre une immersion au cœur du processus créatif de quatre artistes présentés dans l’exposition Jeunes Artistes en Europe. Lors d’un épisode spécial, Thomas Delamarre, commissaire, évoque son travail de recherche pendant plus d’un an à travers le continent européen.

Réalisés par Victoria Le Boloc’h-Salama et Florian Champagne du Bruit de l’art, ces entretiens exclusifs d’environ 30 minutes proposent un regard inédit sur l’exposition.


Episode 1/5

Dans cet entretien, Thomas Delamarre, commissaire de l’exposition « Jeunes artistes en Europe. Les Métamorphoses », revient sur sa découverte des artistes présentés dans l’exposition, leur sélection - fruit de plus d’un an de voyages - et les étapes de cette recherche - en posant notamment la question de ce qu’est « être européen » aujourd’hui.

Episode 2/5

Jonathan Vinel a étudié le montage à la Femis, où il a réalisé ses premiers courts-métrages, notamment Notre Amour est assez puissant (2014). En 2017, alors qu’ils sont en train d’écrire leur premier long métrage avec Caroline Poggi, il réalise Martin pleure. Les deux cinéastes travaillent régulièrement ensemble et ont co-signé After School Knife Fight (2017), Notre héritage (2015), ou encore Tant qu’il nous reste des fusils à pompe (2014) qui a reçu l’Ours d’Or à la Berlinale. Dans chacun de ses films, on trouve un vocabulaire d’images et de thèmes communs : les liens communautaires, l’amour, la violence, la perte… Articulés autour d’images liées à la culture de sa génération, les films que Jonathan Vinel propose sont en dehors des contraintes de narrations et des canons cinématographiques traditionnels.

Dans cet épisode, il revient sur son parcours, parle du processus créatif qui guide l’écriture et la réalisation de ses films - notamment de Martin Pleure. Il évoque sa fascination pour les moments de transitions et de métamorphoses dont il aime capter et retranscrire en images les sensations et les émotions qu’ils procurent.