Soirée Nomade

Éliane Radigue

Rétrospective OCCAM OCEAN #6

Réserver un billet

Lieu : Fondation Cartier pour l’art contemporain, voir plan d’accès
Tarifs et conditions


À propos de l‘évènement

En présence d’Éliane Radigue. Co-conception : Carol Robinson.
Avec : Carol Robinson (clarinette basse) et Bertrand Gauguet (saxophone alto).

Après quatre magnifiques soirées présentées à l’automne 2023, les Soirées Nomades sont très heureuses de poursuivre la première rétrospective dédiée aux OCCAM de la compositrice pionnière de la musique électroacoustique, Éliane Radigue. Fascinantes pièces instrumentales qu’elle appelle « ses phantasmes sonores », elles sont composées sur mesure avec ses interprètes. Ce nouveau programme, pensé en collaboration avec Éliane Radigue et Carol Robinson spécialement pour la Fondation Cartier, présente notamment ce soir la création d’un nouvel OCCAM.

« Il faut rêver très grand, car, dans la réalisation, on est toujours obligé d’abandonner quelque chose. Si le rêve est grand, il en reste beaucoup, et si le rêve est petit, il n’en reste que très peu. Les OCCAM représentent quelque chose d’énorme puisque inachevable par nature. C’est ce qui m’a séduit dans un genre de pièces propice à tant de possibilités de combinaisons et de richesses. Ça m’interdit de dire que maintenant j’ai fini, tant que tous ces merveilleux musiciens me remplissent de la joie de leur magnifique talent » – Éliane Radigue.

Programme :

- OCCAM XXIII (pour saxophone alto) – 20’ – Création

- OCCAM XVI (pour clarinette basse) – 25’

- OCCAM RIVER XXII d’Éliane Radigue et Carol Robinson (pour saxophone alto et clarinette basse) – 25’

Biographies

Éliane Radigue (née en 1932, à Paris) est renommée pour sa musique électronique, réalisée avec des feedbacks et des réinjections, notamment avec le synthétiseur ARP 2500. Ses compositions sont définies par des micro-événements dus à de subtils changements d’harmoniques qui dansent au-dessus d’un ton apparemment statique. Le résultat est profondément émouvant. En 2005, Radigue commence à composer pour instruments acoustiques avec des musiciens-complices, d'abord Naldjorlak, son chef-d’œuvre pour deux cors de basset et violoncelle, et par la suite avec OCCAM OCEAN, son cycle sans fin. Ces nouvelles œuvres ont été présentées dans des musées, des salles de concert et des festivals à travers le monde entier. Elle a récemment reçu une mention spéciale du jury de la Fondation Evens et le Giga-Hertz Award du ZKM (Allemagne) ainsi que l’Open Oor Composition Prize (Pays-Bas).

Carol Robinson est une compositrice et clarinettiste franco-américaine spécialisée dans la création expérimentale. Elle se produit dans de grandes salles et festivals internationaux, et collabore régulièrement avec des chorégraphes, des photographes et des musiciens de plusieurs horizons. Elle est l’auteure d’une centaine d’œuvres pour diverses formations, qui intègrent souvent l’électronique. Outre sa propre musique, sa discographie récente comporte celles des grandes compositrices et compositeurs contemporains, du rock alternatif, du jazz et de la musique classique. Carol Robinson travaille de près avec Éliane Radigue depuis 2006.

Bertrand Gauguet joue le saxophone alto dans des contextes solos ou collectifs d’improvisation. Ses intérêts le conduisent à explorer le souffle et le son comme support de méditation. Parmi ses collaborations récentes, on compte John Tilbury, Xavier Charles, Cyprien Busolini, l’Ensemble Un, Didier Lasserre, Carol Robinson, les compositeurs Éliane Radigue et Kasper T. Toeplitz. Également compositeur de musique électronique, Bertrand Gauguet a produit de nombreuses pièces et bandes-son originales pour la danse, le cinéma et la radio. Il réalise aussi des enregistrements de terrain pour des pièces radiophoniques, des films ou des dispositifs pour le spectacle vivant. Sa discographie compte une vingtaine d’albums. Il a été pensionnaire de la villa Kujoyama, à Kyôto, en 2011.


Informations pratiques

Informations complémentaires

Durée estimée : 1h10.
Ouverture des portes à 19h.
Placement assis dans la limite des places disponibles.
Les Soirées Nomades commencent à l’heure indiquée : l’entrée des retardataires est admise quand elle ne gêne pas le déroulement du spectacle.
L’exposition Le souffle de l’architecte de Bijoy Jain / Studio Mumbai ne sera pas accessible pendant la Soirée Nomade.

LICENCES ENTREPRENEURS DU SPECTACLE : 1-1076815 / 2-1076816 / 3-1076817