Mirdidingkingathi Juwarnda Sally Gabori

Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris

Versions française et anglaise

Relié, 30 × 28,5 cm, 268 pages, 6 dépliants
190 reproductions couleur et noir et blanc

Avec des contributions de Nicholas Evans – anthropologue et linguiste spécialiste des langues traditionnelles et de la communauté kaiadilt –, Bruce Johnson McLean et Judith Ryan – spécialistes de l’art aborigène.

ISBN : 978-2-86925-171-1

Parution : juillet 2022

À propos de la publication

Disponible à partir du 1er juillet 2022

Précommander en ligne

Du 3 juillet au 6 novembre 2022, la Fondation Cartier pour l’art contemporain présente la première exposition de l’artiste aborigène australienne Sally Gabori (c. 1924-2015) en Europe. Issue de la communauté aborigène kaiadilt, originaire du nord de l’Australie, Mirdidingkingathi Juwarnda Sally Gabori mène jusqu’à l’âge de 24 ans une vie traditionnelle, avant d’être déplacée en 1948 vers l’île voisine de Mornington. En 2005, à plus de 80 ans, elle peint sa première toile qui marque le début d’une carrière artistique fulgurante. À sa mort en 2015, elle laisse une œuvre de plus de 2000 toiles, qui fascine par son caractère spontané et son absolue originalité.

Réunissant plus de 90 œuvres, dont les toiles présentées à la Fondation Cartier, l’ouvrage qui accompagne l’exposition propose de découvrir l’œuvre singulière et haute en couleurs de cette peintre hors du commun, qui compte parmi les plus grands artistes australiens contemporains.