Soirée Nomade

Ghedalia Tazartès "Häxan, la Sorcellerie à travers les âges" de Benjamin Christensen


Lieu : Fondation Cartier, voir plan d’accès

Cette Soirée Nomade est terminée

Consulter les Soirées Nomades à venir


Ciné-concert

« Pour exorciser ses démons, il faut les projeter hors de soi. »
Francis Lacassin, préface pour Le Dieu tombé du ciel de Jack London.

Musicien autodidacte, improvisateur vocal et manipulateur de sources sonores en tout genre, Ghedalia Tazartès est un artiste inclassable. Sa discographie est composée de disques rares et parfois réédités, auxquels s’ajoutent des expériences inspirées de la poésie sonore, des collages de bande revox proches de la musique concrète, et de nombreuses collaborations avec des metteurs en scène pour lesquels il conçoit des bandes-sons de spectacles. Aujourd’hui, il officie au sein d’un trio avec Jac Berrocal et David Fenech et continue d’influencer une génération de musiciens plus jeunes.

Sorti en 1922 sous l’appellation de documentaire, ce film muet composé de scènes scénarisées retrace l’évolution de la représentation du Malin à travers les siècles. Christensen s’inspire du Malleus Malificarum (littéralement "le Marteau contre les Sorcières"), un guide de démonologie rédigé au XVème siècle par le prêtre inquisiteur Henri Institoris et utilisé afin de reconnaître puis de chasser les multiples incarnations de Satan. L’auteur de ce guide concentre son attention sur la figure de la sorcière car il est persuadé que la nature faible et inférieure de la femme en fait un véhicule privilégié du Malin.