Soirée Nomade

Emel The Tunis Diaries


Lieu : Fondation Cartier pour l’art contemporain, voir plan d’accès

Cette Soirée Nomade est terminée

Consulter les Soirées Nomades à venir


Concert

En live streaming sur nos comptes Facebook et Instagram à 21h (France) / 3pm (États-Unis, côte Est)

Avec : Emel (guitare-voix) et Karim Attoumane (guitare)


Au printemps 2020, confinée dans sa ville natale de Tunis, la chanteuse Emel se filme sur un toit et chante « Holm ». 2,7 millions de vues plus tard, elle sort un double album, The Tunis Diaries : une relecture guitare-voix de son répertoire et des reprises, de David Bowie à Nirvana, qui donnent des frissons.

En 2011, sa chanson « Kelmti Horra » [Ma parole est libre] est l'hymne de la révolution tunisienne puis du Printemps arabe. En 2015, elle est invitée à chanter pour la remise du prix Nobel de la Paix.

Au printemps 2020, Emel est confinée à Tunis avec un ordinateur portable, un magnétophone et une guitare classique prêtée, obtenue grâce à l’aide d’un fan sur Facebook. J’étais séparée de mon mari, de mon groupe, de mes collaborateurs et de tout mon matériel de travail. Mais j'étais immergée dans un bain de nostalgie et de souvenirs, entourée par les fleurs sauvages qui poussaient, les oiseaux qui gazouillaient et le ciel bleu de ma ville natale, dit-elle. C’est là qu’est né The Tunis Diaries*, un double album avec un CD « Day » et un CD « Night », qui mêle des réinterprétations acoustiques de son répertoire et des reprises (David Bowie, Leonard Cohen, The Cranberries…) qui ont marqué son parcours ou l’ont influencée.

Présenté dans le cadre de l’exposition Sarah Sze, De nuit en jour, ce concert est une chance unique d’écouter cette artiste engagée à la voix exceptionnelle et de découvrir, pour la première fois en France, son dernier album intime et bouleversant.

*L’album The Tunis Diaries est sorti le 23 octobre chez Partisan Records.


Biographie

Emel Mathlouthi, née le 11 janvier 1982 à Tunis, est une chanteuse, auteure-compositrice et productrice de musique tunisienne. Emel s’est fait connaître mondialement avec sa vidéo d’elle-même chantant « Kelmti Horra » [Ma parole est libre] au milieu des manifestations, qui a généré des millions de vues durant la révolution tunisienne de 2011 et qui est ensuite devenue l’hymne du Printemps arabe. En 2015, Emel a été invitée à interpréter « Kelmti Horra » à l’occasion de la cérémonie de remise du prix Nobel de la paix.

Sorti en 2019 chez Partisan, l’album Everywhere We Looked Was Burning a valu à Emel certaines des meilleures critiques de sa carrière, NPR le qualifiant de « catalyseur des changements du 21e siècle » et l’incluant parmi les « 200 meilleures chansons du 21e siècle ». L'album a également été son premier chanté presque entièrement en anglais après avoir enregistré auparavant seulement une poignée de morceaux dans la langue.

En 2020, Emel sort un double album, The Tunis Diaries, entièrement créé à Tunis après avoir été inopinément mise en quarantaine dans sa maison d'enfance. L’album comprend des reprises récemment enregistrées du catalogue d'Emel (« Day ») et une sélection éclectique de reprises (« Night »).