Photo Raymond Depardon.

Exposition à Milan

Raymond Depardon La vita moderna

Du au

À propos de l’exposition

La Fondation Cartier pour l’art contemporain, en partenariat avec Triennale Milano, présente la plus grande exposition personnelle jamais réalisée du photographe et réalisateur français Raymond Depardon. Spécialement conçue par l’artiste pour Triennale Milano, avec la complicité de l’artiste français Jean-Michel Alberola, La vita moderna rend compte de la richesse de l’œuvre de Raymond Depardon, de la diversité de ses sujets et de la cohérence de sa démarche à travers huit séries photographiques, deux films ainsi que l’intégralité des livres qu’il a publiés. Raymond Depardon y met en avant la continuité entre la culture et les paysages italiens et français à travers des séries d’images célèbres, mais aussi des ensembles exposés pour la première fois au public.

Galerie d’images

Raymond Depardon

Collegno, Turin, 1980

Série : San Clemente

.

Raymond Depardon

Collegno, Turin, 1979

Série : San Clemente

.

Raymond Depardon

Collegno, Turin, 1979

Série : San Clemente

.

Raymond Depardon

Marcel Privat, Le Villaret, Le Pont-de-Montvert, Lozère, 1993

Série : Rural

.

Raymond Depardon

Marcel Privat, Le Villaret, Le Pont-de-Montvert, Lozère, 1993

Série : Rural

.

Raymond Depardon

Marcel Privat, Le Villaret, Le Pont-de-Montvert, Lozère, 1993

Série : Rural

.

Raymond Depardon

Piemonte, 2020

Série : Piemonte

.

Raymond Depardon

Manhattan, 1981

Série : Manhattan Out

.

Raymond Depardon

Région Haute-Normandie, département de la Seine-Maritime, Dieppe, 2009

Série : La France

.

Raymond Depardon

Région Lorraine, département de la Meuse, Commercy , 2007

Série : La France

.

Raymond Depardon

Région Franche-Comté, département du Jura, Lajoux, 2006

Série : La France

.

Raymond Depardon

Glasgow, Écosse, 1980

Série : Glasgow

.

Raymond Depardon

Glasgow, Écosse, 1980

Série : Glasgow

.

Raymond Depardon

Errance, 1999

Série : Errance

.

Raymond Depardon

Errance, 1999

Série : Errance

.

Raymond Depardon

La Muse, Aveyron, 2020

Série : Communes

.

Raymond Depardon

Hameau Saint Martin d'Orb, Le Bousquet d'Orb, Hérault, 2020

Série : Communes

.

Partageant une même vision de la création et une volonté de faire de l’espace d’exposition le lieu d’un questionnement des grands enjeux de notre époque, Triennale Milano et la Fondation Cartier pour l’art contemporain ont ainsi choisi, pour le troisième volet de leur coopération, de déployer, sur plus de 1 300 m2, l’approche d’un photographe réalisateur qui arpente la planète, traverse les villes, écoute les campagnes, donne la parole et pose sur le monde un regard humaniste.

Toujours à la recherche de la bonne distance, allant à la rencontre de ses sujets avec discrétion et humilité, Raymond Depardon construit patiemment, que ce soit à travers l’objectif d’un appareil photographique ou d’une caméra, une relation avec les êtres ou les lieux, donnant une voix à ceux qui n’en ont pas, révélant chaque paysage comme le lieu d’une expérience humaine.

L’exposition La vita moderna rend compte de la richesse de l’œuvre de Raymond Depardon, de la diversité de ses sujets et de la cohérence de sa démarche à travers huit séries photographiques, deux films ainsi que l’intégralité des livres qu’il a publiés. Empruntant son titre au film qui, en 2008, clôt la trilogie des Profils paysans, l’exposition entraîne le visiteur dans une succession de questionnements qui traversent toute l’œuvre de l’artiste : quels sont les sujets qui appellent la couleur ou ceux pour lesquels le noir et blanc s’impose ? Comment, en une image, évoquer les transformations d’un paysage ? Où est la place du photographe, quelle est la bonne distance ? Comment se détacher de l’événement pour révéler les marges et les lisières ? Qu’est-ce que la modernité en photographie lorsque l’on sillonne une zone rurale ou les rues d’une ville postindustrielle ?

Ici, la dualité – entre noir et blanc et couleur, visages et paysages, terre natale et modernité – ne se fait pas antagonisme, mais révèle une attention au monde, une curiosité en mouvement, un regard pluriel à la rencontre de la diversité de notre époque.

La vita moderna est créée spécialement pour Triennale Milano, avec la complicité de l’artiste Jean-Michel Alberola et dans une scénographie signée par Théa Alberola.

L’exposition La vita moderna s’inscrit également dans une longue histoire qui lie Raymond Depardon et la Fondation Cartier pour l’art contemporain depuis près de trente ans. Fondé sur une vision partagée de notre société contemporaine, de ses enjeux et de ses défis, ce dialogue ininterrompu s’est développé et enrichi à travers de multiples projets : quelque 14 expositions personnelles et collectives, 19 livres ainsi que la production de 8 films. La collection de la Fondation Cartier conserve par ailleurs 570 photographies de l’artiste, appartenant à 9 séries (dont l’intégralité de La France). Des commandes ont ouvert au photographe de nouveaux espaces géographiques, comme la forêt amazonienne à l’occasion de plusieurs expositions : Yanomami, l’esprit de la forêt (2003), puis en 2008 Terre natale, Ailleurs commence ici, une exposition pensée en collaboration avec le philosophe Paul Virilio autour des notions d’enracinement et de déracinement et des questions qui leur sont attachées. Cette idée de la terre natale, fondamentale dans toute l’œuvre de Raymond Depardon, apparaît comme l’un des fils conducteurs qui traversent l’ensemble de l’exposition La vita moderna.