Vue de l’exposition Les Citoyens, uno sguardo di Guillermo Kuitca sulla collezione della Fondation Cartier pour l’art contemporain, Triennale Milano, Milan, 2021
Photo Andrea Rossetti.

Milan

Les Citoyens Uno sguardo di Guillermo Kuitca sulla collezione della Fondation Cartier pour l’art contemporain

Du au

À propos de l’exposition

Triennale Milano et la Fondation Cartier pour l’art contemporain présentent, du 6 mai au 12 septembre 2021, l’exposition Les Citoyens créée par Guillermo Kuitca. L’artiste argentin met en scène les œuvres de 28 artistes de la collection de la Fondation Cartier pour interroger l’idée du collectif, du groupe, de la communauté. Deuxième exposition présentée dans le cadre du partenariat entre les deux institutions, Les Citoyens propose, à travers le regard singulier d’un artiste, un voyage dans la mémoire d’une collection unique.

Avec les œuvres de : Absalon (Israël-France), Claudia Andujar (Brésil), Richard Artschwager (États-Unis), Cai Guo-Qiang (Chine), Vija Celmins (Lettonie - États-Unis), Thomas Demand (Allemagne), Fernell Franco (Colombie), David Hammons (États-Unis), Hu Liu (Chine), Junya Ishigami (Japon), Rinko Kawauchi (Japon), Guillermo Kuitca (Argentine), David Lynch (États-Unis), Allan McCollum (États-Unis), Isabel Mendes da Cunha (Brésil), Moebius (France), Moke (République Démocratique du Congo), Daido Moriyama (Japon), Tony Oursler (États-Unis), Artavazd Pelechian (Arménie), George Rouy (Angleterre), Patti Smith (États-Unis), Taniki (Brésil), Agnès Varda (France), Véio (Brésil), José Vera Matos (Pérou), Virxilio Vieitez (Espagne), Francesca Woodman (États-Unis).

Les Citoyens, le regard d’un artiste

Répondant à l’invitation de Triennale Milano et de la Fondation Cartier pour l’art contemporain, Guillermo Kuitca met en scène un choix personnel de 120 œuvres de la collection de l’institution parisienne. Au gré de sa sensibilité, l’artiste argentin associe installations, peintures, sculptures, céramiques, vidéos et dessins pour créer une cosmogonie composée d’œuvres, d’artistes, d’animaux et d’objets où la figure humaine est souvent représentée, dans sa relation aux autres et au Monde. Explorant l’idée du groupe, du collectif, de la communauté à travers une grande diversité de créations contemporaines pour la plupart jamais montrées en Italie, l’exposition propose au visiteur un parcours sensible et surprenant, riche de rencontres esthétiques nouvelles.

Cette exposition ne présente rien d’homogène : c’est un melting-pot, une polyphonie d’éléments et de voix. Elle explore la notion de communauté au sens large, la dimension démocratique, sans centre, de toutes les œuvres et des relations qu’elles créent dans leur rapport aux autres.

Guillermo Kuitca

Galerie d’images

David’s Living Room Revisited, 2014-2021

© Guillermo Kuitca

. Photo

© Olivier Ouadah

.

Les Citoyens est une création totale, une exposition-œuvre pour laquelle Guillermo Kuitca signe non seulement le choix des œuvres, mais aussi leur mise en espace en résonnance avec l’architecture de Triennale et son propre univers pictural. Façonnée par l’artiste, l’exposition devient une création en soi.

Il est intéressant que cette exposition soit présentée dans le bâtiment de Triennale Milano, un lieu qui a ouvert la voie au design. Alors que je travaillais sur le projet, m’interrogeant sur la conception des espaces et son identité, il m’est apparu qu’être à Milan, une ville avec un tel œil pour le design, était à la fois inspirant, stimulant mais aussi intimidant. J’aime penser que l’exposition Les Citoyens est un geste de design autant qu’un geste d’amour.

Guillermo Kuitca

Deuxième projet présenté dans le cadre du partenariat entre Triennale Milano et la Fondation Cartier pour l’art contemporain, cette exposition est aussi l’occasion pour les deux institutions de rappeler le rôle central des collections d’art et de design, l’importance de préserver la mémoire pour penser l’avenir.

Galerie d’images

Vija Celmins, Night Sky #11, 1995

© Vija Celmins

.
Agnès Varda, Les Veuves de Noirmoutier, 2004-2005

© Agnès Varda

. Photo

© Jorge Miño

.
Artavazd Pelechian, Les Habitants, 1970

© Artavazd Pelechian

.
George Rouy, One Mass Set on Red, 2019

© George Rouy, courtesy Hannah Barry Gallery, London

. Photo

© Damian Griffiths

.
Daido Moriyama, Polaroid Polaroid, 1997

© Daido Moriyama

.

Ensembles, constellations, groupes et communautés

« Cette exposition est une communauté d’artistes qui se rassemblent à travers leurs œuvres pour créer une œuvre d’art ». Guillermo Kuitca

À travers le regard d’un artiste sur ses contemporains, Les Citoyens propose un cheminement où se répondent les idées d’ensembles et de constellations, de groupes et de communautés. Cosmogonie d’œuvres, d’artistes, d’animaux, d’objets, l’exposition apparaît comme un « système solaire sans soleil », selon Guillermo Kuitca qui pense un parcours sans thématique, ni centre ou hiérarchie, mais fait de connexions qui « tissent un réseau de sens et de sensations ». Ainsi rapproche-t-il le dessin monumental de Cai Guo Qiang du film d’Artavazd Pelechian, qui évoquent une communion d’animaux dont la vulnérabilité entre en écho avec la présence abstraite de l’homme chez Fernell Franco ou encore la société miniature des sculptures de Véio. D’autres œuvres portent cette idée omniprésente de constellations. L’œuvre d’Agnès Varda dans son dispositif spatial met en écho des vidéos sur une communauté de femmes de toute âge ; et des chaises qui invitent les visiteurs à se rassembler à leur fois, en un groupe fortuit de regardeurs.

Il est aussi question de regard dans l’installation de Tony Oursler qui plonge le visiteur dans une forêt d’esprits chamaniques. Ou avec le photographe Daido Moriyama qui propose une immersion dans son studio, à travers une installation constituée d’une multitude de polaroïds. Immersion encore dans l’univers en 3D du film de Moebius qui déplace la communauté des hommes sur une nouvelle planète.

Si la figure humaine est souvent présente dans les œuvres choisies par Guillermo Kuitca, comme dans les groupes peints par Moke ou George Rouy, ou encore modelés par Isabel Mendes da Cunha, elle revêt un caractère silencieux – voire une présence-absence qui entre en résonnance avec des ensembles plus abstraits tels que les œuvres de Richard Artschwager, Absalon, José Vera Matos ou encore Thomas Demand. Il est aussi question d’abstraction et de dissolution du corps dans les photographies de Francesca Woodman et les nus de David Lynch, voire avec les dessins de l’artiste Yanomami Taniki.

Les œuvres de Rinko Kawauchi et Virxilio Vieitez évoquent quant à elles l’idée universelle de la cellule familiale et la communauté de personnalités et de temporalités multiples qui la constituent. Avec David Hammons, Junya Ishigami, Allan McCollum, Vija Celmins, Hu Liu, Guillermo Kuitca joue sur l’idée de combinaisons d’éléments, d’entités, d’unités, sur la répétition et la singularité, le tout et la fragmentation.

Œuvre chorale, réunissant les univers de Guillermo Kuitca, David Lynch et Patti Smith, l’installation David’s living-room revisited (2014-2020) est emblématique de l’idée de communauté qui tisse le fil conducteur de l’exposition Les Citoyens. Comme les photographies de Claudia Andujar qui terminent le parcours rappelant l’exposition présentée précédemment dans ces mêmes espaces, elle incarne l’esprit de la Fondation Cartier et cette conversation sans fin qu’elle entretient depuis bientôt 40 ans avec les artistes.

Galerie d’images

Mœbius, La Planète encore, 2010

© Angele & Fine production / Moebius Production

.
Isabel Mendes da Cunha, Untitled, 1970-1980

© Isabel Mendes da Cunha

. Photo

© Ambroise Tézenas

.
Tony Oursler, Mirror Maze (Dead Eyes Live), 2003

© Tony Oursler

. Photo

© Hironori Itabashi

.

La collection, mémoire de la Fondation Cartier pour l’art contemporain

L'exposition Les Citoyens témoigne de la richesse et du caractère unique de sa collection. Initiée dès la création de l’institution, elle compte aujourd’hui plus de 2000 œuvres, de 500 artistes de 50 nationalités différentes et se distingue par la singularité des principes qui guident chaque année son développement. La collection est composée dans sa grande majorité d’œuvres présentées dans le cadre de la programmation de la Fondation Cartier et de commandes passées par l’institution aux artistes. Reflet de son histoire, de ses choix de programmation, et de son ouverture au monde dans toute sa diversité, elle retrace aujourd’hui près de 40 ans de création contemporaine internationale, de la peinture africaine à l’architecture japonaise et bolivienne, du design italien aux dessins d’artistes amérindiens, des maîtres de la photographie américaine au jeunes plasticiens européens.

Avec Les Citoyens, Guillermo Kuitca signe le troisième chapitre de son histoire avec la collection inaugurée à Paris en 2014, avec l’exposition Les Habitants. Il révèle alors son esprit et sa singularité mettant en évidence ses liens étroits avec des géographies multiples. En 2017, la Fondation l’invite à écrire la suite de l’histoire à Buenos Aires avec l’exposition Les Visitants présentée au CCK. Pour ce second opus, il articule le parcours en une série de monographies, soulignant une autre caractéristique de la collection qui réunit de grands ensembles d’œuvres, témoignages de la relation au long cours que la Fondation crée avec les artistes. Avec Les Citoyens, Guillermo Kuitca choisit de tisser le fil de l’exposition autour de l’idée de communauté, jouant, à l’échelle des espaces de Triennale Milano, sur les relations entre les œuvres, l’énergie qui les unit, les respirations qui les articulent. Dans un parcours pensé comme une polyphonie d’œuvres et de voix, l’exposition propose à travers le regard de l’artiste, un voyage dans la mémoire de la Fondation Cartier pour l’art contemporain.

Guillermo Kuitca, figure majeure de la scène artistique contemporaine

Né en 1961 à Buenos Aires en Argentine, où il vit et travaille, Guillermo Kuitca commence à peindre dès son plus jeune âge et présente sa première exposition personnelle en 1974. Il développe dès les années 80 une série de thèmes - l'architecture, le théâtre, la cartographie - qui constituent depuis les axes majeurs de son œuvre. Des scènes de théâtre, des plans de salles de spectacle, des cartes routières, des pièces de mobilier, composent une géographie personnelle associant espaces publics et sphères de l'intime, territoires physiques, mentaux ou émotionnels.

Sa carrière est jalonnée d'expositions personnelles dans les plus grandes institutions internationales, du Museum of Modern Art (New-York, 1991) à l’IVAM (Valencia, 1993), en passant par la Whitechapel Gallery (Londres, 1995) ou encore le Centro Municipal de Arte Hélio Oiticica (Rio de Janeiro, 1999), le Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía (Madrid, 2003) et la Pinacoteca do Estado de São Paulo (2014). L’artiste a notamment représenté l'Argentine à la Biennale de Venise en 2007. Il présente en 2021 deux expositions personnelles au LaM de Villeneuve d’Ascq (France) et au Museo Tamayo (Mexico).

La relation de Guillermo Kuitca avec la Fondation Cartier remonte à l’exposition Guillermo Kuitca, Œuvres récentes présentée à Paris en 2000. L’institution lui confie en 2014, 2017 et 2021 trois grands projets d’exposition autour de sa collection : Les Habitants (Paris, 2014), Les Visitants (Buenos Aires, 2017), Les Citoyens (Milan, 2021).

Teaser de l'exposition « Les Citoyens »
01:08

Teaser de l'exposition « Les Citoyens »

Sur le montage

Galerie d’images

Photo

© Andrea Rossetti⁣

.
Photo

© Andrea Rossetti⁣

.
Photo

© Andrea Rossetti⁣

.
Photo

© Andrea Rossetti⁣

.
Photo

© Andrea Rossetti⁣

.
Photo

© Andrea Rossetti⁣

.
Photo

© Andrea Rossetti⁣

.
Photo

© Andrea Rossetti⁣

.
Photo

© Andrea Rossetti⁣

.
Photo

© Andrea Rossetti⁣

.
Photo

© Andrea Rossetti⁣

.

L'exposition

Galerie d’images

Vue de l’exposition Les Citoyens, uno sguardo di Guillermo Kuitca sulla collezione della Fondation Cartier pour l’art contemporain, Triennale Milano, Milan, 2021
Photo

© Andrea Rossetti

.
Vue de l’exposition Les Citoyens, uno sguardo di Guillermo Kuitca sulla collezione della Fondation Cartier pour l’art contemporain, Triennale Milano, Milan, 2021
Photo

© Andrea Rossetti

.
Vue de l’exposition Les Citoyens, uno sguardo di Guillermo Kuitca sulla collezione della Fondation Cartier pour l’art contemporain, Triennale Milano, Milan, 2021
Photo

© Andrea Rossetti

.
Vue de l’exposition Les Citoyens, uno sguardo di Guillermo Kuitca sulla collezione della Fondation Cartier pour l’art contemporain, Triennale Milano, Milan, 2021
Photo

© Andrea Rossetti

.
Vue de l’exposition Les Citoyens, uno sguardo di Guillermo Kuitca sulla collezione della Fondation Cartier pour l’art contemporain, Triennale Milano, Milan, 2021
Photo

© Andrea Rossetti

.