Communiqué de presse

Junya Ishigami, Freeing Architecture Shanghai, Power Station of Art, du 18 juillet au 7 octobre 2019

En 2018, la Fondation Cartier pour l’art contemporain présentait la première exposition-découverte d’envergure jamais consacrée au jeune architecte japonais Junya Ishigami. L’exposition a rencontré un succès retentissant, tant auprès du public spécialisé que du grand public, en France et à l’étranger. Evénement architectural de l’année selon le quotidien britannique The Guardian, récompensée du Golden Prize dans la catégorie Exhibition Design au Design Prize de Milan en 2019, l’exposition dans son intégralité a depuis rejoint la collection de la Fondation Cartier. Première étape d’une itinérance internationale, l’exposition est maintenant présentée à Shanghai, en étroite collaboration avec le Power Station of Art (PSA), du 18 juillet au 7 octobre 2019.

En présentant Junya Ishigami, Freeing Architecture à Shanghai au PSA, la Fondation Cartier offre à l’architecte sa première exposition en Chine, où il réalise actuellement de nombreux projets de grande ampleur. Le public est invité à y découvrir une vingtaine de ses projets architecturaux en Asie et en Europe à travers une série de maquettes de grande dimension, accompagnées de films et de dessins documentant les différentes étapes de leur conception et de leur construction. Conçue à l’origine spécifiquement pour le bâtiment tout en transparence de la Fondation Cartier à Paris, la scénographie a été totalement repensée par Junya Ishigami pour les espaces du monumental PSA. Grâce à ce nouvel événement, la Fondation Cartier renouvelle sa collaboration avec cette institution publique chinoise majeure dans le domaine de l’art contemporain et de l’architecture, un an après le succès de l’exposition A Beautiful Elsewhere, qui dévoilait au public chinois et international toute la richesse et la diversité de sa collection.