La Fondation Cartier pour l’art contemporain,
Grand Mécène du ministère de la Culture et de la Communication

« Le mécénat, c’est l’honneur pour récompense ».
Alain Dominique Perrin

Mercredi 3 juin 2009 au ministère de la Culture et de la Communication, la Fondation Cartier pour l’art contemporain s’est vue remettre par la ministre Christine Albanel la distinction de Grand Mécène du ministère de la Culture.

Créée en 2003, cette distinction exprime la reconnaissance de l’État envers les entreprises, fondations, associations ou personnes privées dont l’engagement contribue à l’enrichissement de la vie culturelle. Cette récompense, au-delà de la Fondation Cartier, salue l’initiative citoyenne et le courage d’une entreprise précurseur qui milite depuis 1986 en faveur d’un rapprochement entre l’entreprise et la culture, notamment à travers la parution du rapport Mécénat français qui fit date.

Ni musée, ni galerie, la Fondation Cartier pour l’art contemporain est une institution inclassable qui s’invente une personnalité bien à elle, demeurant totalement indépendante dans ses objectifs, ses choix, ses engagements, son fonctionnement. Elle doit, selon son président Alain Dominique Perrin, « privilégier l’ambition, opter pour la rigueur, la détermination et la justesse de ses choix » – le prix de sa liberté et de sa réussite, puisqu’elle est aujourd’hui l’un des acteurs essentiels de l’art contemporain et du mécénat d’entreprise.

La Fondation Cartier pour l’art contemporain est la preuve vivante, plus de vingt-cinq ans après sa création, qu’il n’y a pas de sincérité sans engagement, pas de liberté sans générosité : les clés d’un mécénat éclairé dont l’entreprise peut se montrer fière.

Open mobile menu
Close mobile menu