Proposée par Hervé Chandès, Directeur général de la Fondation Cartier, l’exposition Terre Natale est née d’une conversation entre Paul Virilio et le réalisateur et photographe Raymond Depardon.

Dans le film Donner la Parole réalisé pour l’exposition de 2008, Raymond Depardon et Claudine Nougaret ont filmé des hommes et femmes dont la culture est menacée d’extinction : chacun dit, dans sa langue maternelle, son attachement à sa terre d’origine. Paul Virilio quant à lui interrogeait, à l’inverse, la notion même de sédentarité, remise en cause par l’accélération des mouvements et « la grande mobilisation migratoire » du XXIe siècle. L’exposition était donc conçue comme une confrontation, un dialogue contradictoire et complémentaire entre Raymond Depardon et Paul Virilio : « Avec Raymond on se retrouvait sur la même question ; que reste-t-il du monde, de la terre natale, de l’histoire de la seule planète habitable aujourd’hui ? » (Paul Virilio, 2008).

L’installation Exit, créée par Diller Scofidio + Renfro, Mark Hansen, Laura Kurgan, et Ben Rubin, en collaboration avec Stewart Smith et Robert Gerard Pietrusko, est née de ce dialogue.

› Lire la conversation entre Raymond Depardon et Paul Virilio publié au catalogue de l’exposition Terre Natale (2008)

› Lire Stop Eject de Paul Virilio, texte publié au catalogue de l’exposition Terre Natale (2008)

› Lire la conversation entre Svetlana Alexievitch et Paul Virilio publié au catalogue de l’exposition Ce qui arrive (2002)

Image : Paul Virilio, 2006 © Raymond Depardon / Magnum photos

Open mobile menu
Close mobile menu