Malick Sidibé Mali Twist

20 octobre 2017 > Février 2018

En 1995, la Fondation Cartier pour l’art contemporain présentait la première exposition monographique du photographe malien Malick Sidibé hors du continent africain. Un an après la disparition de l’artiste le 14 avril 2016, elle lui rend hommage avec Mali Twist*, une grande exposition rétrospective accompagnée d’un ouvrage, conçus et dirigés par André Magnin en collaboration avec Brigitte Ollier. À côté d’œuvres iconiques, l’exposition montre pour la première fois un vaste ensemble de photographies vintage et de portraits d’une beauté intemporelle, retrouvés dans les archives de l’artiste. Véritable plongée dans la vie de celui qui fut surnommé « l’œil de Bamako », cet ensemble exceptionnel de photographies en noir et blanc révèle comment Malick Sidibé a su saisir, dès le début des années 1960, la vitalité de la jeunesse bamakoise et imposer son style unique, reconnu aujourd’hui dans le monde entier.

Les Soirées Nomades

Pendant toute la durée de l’exposition, les Soirées Nomades invitent des artistes, des musiciens et des penseurs maliens, toutes générations confondues, à dialoguer avec l’oeuvre de Malick Sidibé. Concerts, bals populaires, marionnettes traditionnelles, studio photo ambulant ou encore rencontres autour de la musique et de la danse viendront rythmer l’exposition comme autant de projets et de voix faisant écho à la joie de vivre qu’inspirent les photographies de Malick Sidibé.

Le catalogue
Éditions Xavier Barral, Paris
Versions française et anglaise
300 reproductions couleur et noir et blanc
Textes de André Magnin, Brigitte Ollier, Manthia Diawara,
Robert Storr et Malick Sidibé.

  • Le titre de l’exposition, Mali Twist, fait référence à la chanson éponyme du
    chanteur et guitariste malien Boubacar Traoré, sortie en 1963.

Commissaire d’exposition : André Magnin

Commissaire d’exposition adjointe : Brigitte Ollier

Malick Sidibé, Regardez Moi, 1962, photographie noir et blanc, 120 x 120 cm, collection Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris (acq. 2004)

Open mobile menu
Close mobile menu