Soirée Nomade

Eliane Radigue

Jardin à l’écoute — OCCAM OCEAN

Réserver un billet


À propos de l‘évènement

En présence d’Eliane Radigue

Avec : Bertrand Gauguet (saxophone), Robin Hayward (tuba), Enrico Malatesta (percussions), Carol Robinson (clarinette), Nate Wooley (trompette)

Les Soirées Nomades remercient la Fondation des États-Unis (FEU) pour la mise à disposition d'espaces de répétitions.

Plus d’informations très prochainement !


Biographies

Eliane Radigue (née en 1932, à Paris) est renommée pour sa musique électronique, réalisée avec des feedbacks et des réinjections, et notamment avec le synthétiseur ARP 2500. Ses compositions sont définies par des micro-événements dus à de subtils changements d'harmoniques qui dansent au-dessus d'un ton apparemment statique. Le résultat est profondément émouvant. En 2005, Radigue commence à composer pour instruments acoustiques avec des musiciens-complices, d'abord Naldjorlak, son chef-d’œuvre pour deux cors de basset et violoncelle, et par la suite avec OCCAM OCEAN, son cycle sans fin. Ces nouvelles œuvres ont été présentées dans des musées, des salles de concert et des festivals : Festival d'Automne - Paris, Huddersfield Contemporary, Angelica - Bologne, CTM.12 Spectral - Berlin, Crossing the Line - New York, Sound and Music - Londres, E- May - Vienne, [K] HEUTE - Hambourg, Geometry of Now - Moscou, MOCA - Cleveland, Serralves - Porto, Konzerthaus - Dortmund, MUDAM - Luxembourg, Biennale di Venezia, Le Louvre, la Fondation Cartier et le Centre Pompidou - Paris... Elle a récemment reçu une mention spéciale du jury de la Fondation Evens et le Giga-Hertz Award du ZKM en Allemagne ainsi que l’Open Oor Composition Prize au Pays-Bas. L'intégrale de ses œuvres électroniques est sortie en coffret par le GRM, et de nombreuses pièces acoustiques sont sorties sur différents labels, notamment SHIIIN.

Bertrand Gauguet joue le saxophone alto dans des contextes solo ou collectifs d’improvisation. Ses intérêts le conduisent à explorer le souffle et le son comme support de méditation. Collaborations récentes avec John Tilbury, Xavier Charles, Cyprien Busolini, Ensemble Un, Carol Robinson, la compositrice Eliane Radigue et la chorégraphe Catherine Contour. Également compositeur de musique électronique, il a produit de nombreuses pièces et bandes-son originales pour la danse, le cinéma et la radio. Sa discographie compte une vingtaine d’albums.

Le tubiste et compositeur Robin Hayward est né en Angleterre en 1969, et est installé à Berlin depuis 1998. Il a introduit des innovations radicales dans les cuivres, d'abord en découvrant la « noise valve » en 1996, puis en développant le premier tuba entièrement microtonal en 2009. En 2012, il a inventé la « Hayward Tuning Vine », en partie pour représenter l'espace harmonique implicite dans le tuba microtonal.

Enrico Malatesta est un percussionniste et chercheur sonore italien actif dans le domaine de la musique expérimentale, de l'intervention sonore et de la performance. Sa pratique explore les relations entre le son, l'espace et le corps, la vitalité des matériaux et la morphologie des surfaces, avec une attention particulière aux actes percussifs et aux modes d'écoutes. Depuis 2007, Enrico Malatesta présente ses œuvres avec des tournées dans toute l'Europe, au Brésil, en Corée du Sud, au Japon, au Royaume-Uni, en Amérique du Nord et en Russie, participant à des festivals et à des événements spéciaux dans des lieux tels que Pirelli Hangar Bicocca - Milano, Berghain - Berlin, MAM – Rio de Janeiro.

Carol Robinson est une compositrice et clarinettiste franco-américaine spécialisée dans la création expérimentale. Auteure d’une soixantaine d’œuvres qui intègrent souvent l’électronique, ses compositions sont jouées surtout dans l’hémisphère nord. Elle se produit dans les grandes salles et festivals internationaux, et collabore régulièrement avec des chorégraphes, des photographes et des musiciens de divers horizons. Outre sa propre musique, sa discographie récente comporte celles des grands compositrices et compositeurs contemporains, du rock alternatif, du jazz et de la musique classique. Une de ses plus proches collaboratrices, Carol Robinson travaille étroitement avec Eliane Radigue depuis 2007. Carol Robinson a bénéficié d'une bourse de la Fondation des Etats-Unis (FEU).

Nate Wooley est né en 1974 à Clatskanie, dans l'Oregon. Il est connu pour son langage de trompette idiosyncrasique et sa maîtrise des techniques étendues. Wooley a fait ses débuts en tant que soliste avec le New York Philharmonic lors de la série d'ouverture de leur saison 2019. Il est l'éditeur de Sound American Publications, une revue dédiée à présenter les idées et le travail des musiciens dans leurs propres mots. La revue a publié 28 numéros à ce jour. Il est récipiendaire du FCA Grants to Artists Award et du Spencer Glendon Award for Ethics in the Arts. Wooley réside actuellement à Brooklyn, NY.




Informations pratiques

Tarifs

Plein tarif
12€ (13€ sur place)
Tarif réduit

Conditions de tarif réduit.

Étudiants, moins de 25 ans, seniors (plus de 65 ans), demandeurs d’emploi et bénéficiaires des minima sociaux, Maison des artistes, institutions partenaires, ministère de la Culture.

8€ (9€ sur place)

Réserver un billet

Informations complémentaires

Durée estimée : 1h.
Ouverture des portes à 19h.
Placement assis dans la limite des places disponibles.
En cas de pluie, la soirée se déroulera dans l'une des salles d'exposition.
Les Soirées Nomades commencent à l’heure indiquée : l’entrée des retardataires est admise quand elle ne gêne pas le déroulement du spectacle.
Cet événement sera filmé par les équipes de la Fondation Cartier pour l’art contemporain à des fins de diffusion sur ses sites et réseaux sociaux. Le public est susceptible d’apparaître à l’image.
L’exposition Mirdidingkingathi Juwarnda Sally Gabori ne sera pas accessible pendant la Soirée Nomade.

LICENCES ENTREPRENEURS DU SPECTACLE : 1-1076815 / 2-1076816 / 3-1076817