Soirée Nomade

Ana Pi

Meditation on Beauty

Complet

Lieu : Fondation Cartier pour l’art contemporain, voir plan d’accès
Tarifs et conditions



À propos de l‘évènement

Pour sa prochaine création – The Divine Cypher – la chorégraphe afro-brésilienne Ana Pi est partie en Haïti sur les traces de la cinéaste expérimentale américaine Maya Deren qui, dans les années 1950, se passionnât pour les rituels vaudou. Quelques jours avant la Première et accompagnée d’une invitée haïtienne, Ana Pi nous convie dans le hors-champ intime de sa pièce.

Depuis des années, Ana Pi confie ses rêves à Maya Deren. Elles ne sont pourtant jamais rencontrées ni même connues, la deuxième étant décédée avant même que la première naisse. Mais depuis des années, telle une amie d'enfance imaginaire ou une prêtresse, Maya écoute Ana avec soin, peut-être même lui répond-elle.

En 1946, grâce à une bourse du Guggenheim (New York), Maya Deren – figure majeure du cinéma d’avant-garde américain – finançait son premier voyage en Haïti et consacrait sept ans de sa vie à l’observation de la culture haïtienne, plus particulièrement des danses sacrées au sein du patrimoine vaudou. De ses recherches restent un livre, Divine Horsemen: The Living Gods of Haïti (1953), et quatre heures de rushes fascinantes dont elle ne finira jamais le montage – un documentaire sortira à titre posthume en 1985.

En 2020, grâce à une bourse du MoMA (New-York), Ana Pi part en Haïti sur les traces de Maya Deren, guidée à la fois par le livre et le film de la cinéaste ainsi que par sa propre mémoire afrodiasporique. Les gestes ordinaires et les danses sacrées filmés par Maya ont-ils survécus ?

Quelques jours avant la Première de sa nouvelle pièce The Divine Cypher, Ana Pi fait un pas de côté aux Soirées Nomades et invite l’artiste, danseuse traditionnelle et professeure haïtienne Marie-Ange Aurilin à la rejoindre sur le plateau. D’un siècle à l’autre, trois femmes engagées – Ana Pi, Maya Deren et Marie-Ange Aurilin – nous parlent d’Haïti, de rituels et de poésie.

Ana Pi

Ana Pi (Brésil-France) est une artiste chorégraphique et de l’image, chercheuse en danses urbaines, danseuse extemporaine et pédagogue. Sa pratique se situe entre les notions de circulation, de déplacement, d’appartenance, de superposition, de mémoire, de couleurs et de gestes ordinaires.

En 2020, elle crée la structure NA MATA LAB. NoirBLUE—les déplacements d’une danse (2018 – 27 min) est son premier documentaire et VÓS (2011 – 5 min 30 s) un premier essai vidéographique. Dans ses pièces O BΔNQUETE, COROA, NoirBLUE, DRW2 et Le Tour du Monde des Danses Urbaines en 10 villes, elle articule chorégraphie, discours et installation. Par ailleurs, avec CORPO FIRME; danças periféricas, gestos sagrados, elle collectionne et tisse des pratiques qu’elle partage sous forme d’ateliers de danse depuis 2010.

Actuellement, elle termine sa nouvelle création, The Divine Cypher, projet en Haïti pour lequel elle reçoit la bourse pour l’art en Amérique latine du MoMA (New York) et Cisneros Institute. Elle est également la chorégraphe associée du projet Dancing Museums en France, ainsi qu’artiste associée au bureau de production Latitudes Contemporaines.

Elle développe l’exposition chorégraphique WOMEN PART 3 en collaboration avec Ghyslaine Gau et Annabel Guérédrat, ainsi que l’installation Rádio Concha avec la philosophe Maria Fernanda Novo. Enfin, pour son dernier essai entre danse et image RACE, elle s’accompagne de @FavelinhaDance et de Chassol.




Informations pratiques

Tarifs

Plein tarif
12€ (13€ sur place)
Tarif réduit

Conditions de tarif réduit.

Étudiants, moins de 25 ans, seniors (plus de 65 ans), demandeurs d’emploi et bénéficiaires des minima sociaux, Maison des artistes, institutions partenaires, ministère de la Culture.

8€ (9€ sur place)

Informations complémentaires

Durée estimée : 50 min.

Ouverture des portes à 19h30.

Placement assis dans la limite des places disponibles et conformément aux règles sanitaires en vigueur.

Les Soirées Nomades commencent à l’heure indiquée : l’entrée des retardataires est admise quand elle ne gêne pas le déroulement du spectacle.

L’exposition Damien Hirst, Cerisiers en Fleurs ne sera pas accessible pendant la Soirée Nomade.

Pour respecter les mesures sanitaires, les vestiaires ne sont actuellement pas disponibles.

GESTES PROTECTEURS

Pour préserver votre santé et limiter les transmissions, nous vous remercions de bien vouloir respecter les gestes protecteurs dans les espaces.

Le port du masque est obligatoire pour les plus de 6 ans dans tous les espaces de la Fondation Cartier, y compris le jardin. Nous vous remercions de bien vouloir venir avec votre masque.

Désinfectez-vous régulièrement les mains. Des gels hydroalcooliques sont mis à votre disposition dans les espaces. Des toilettes sont également à votre disposition à l’étage inférieur.

Veuillez respecter la distance minimum d’1 mètre avec les autres visiteurs.

Toussez ou éternuez dans votre coude ou dans un mouchoir.

Utilisez un mouchoir à usage unique et jetez-le. Des poubelles sont à votre disposition à l’entrée de la Fondation Cartier, dans le jardin ainsi que dans les toilettes à l’étage inférieur.

MESURES DE SECURITE VIGIPIRATE

Suite à la mise en place de l’état d’urgence et au renforcement des mesures de sécurité dans le cadre du plan Vigipirate, nous vous informons que le contrôle des sacs à l’entrée est systématique. Les bagages et objets encombrants (valises, sacs à dos volumineux, trottinettes, vélos) sont interdits. Seuls les sacs à main et les sacs à dos de petite taille (format A3) sont autorisés.

LICENCES ENTREPRENEURS DU SPECTACLE : 1-1076815 / 2-1076816 / 3-1076817

LICENCES ENTREPRENEURS DU SPECTACLE : 1-1076815 / 2-1076816 / 3-1076817