Mathématiques,  un dépaysement soudain

21 octobre 2011 › 18 mars 2012

9.50 €

Créée à l’initiative de la Fondation Cartier pour l’art contemporain, l’exposition Mathématiques propose « un dépaysement soudain », selon la formule du mathématicien Alexandre Grothendieck. La Fondation Cartier a ouvert ses portes à la communauté des mathématiciens et sollicité des artistes pour les accompagner : ensemble, ils ont été les artisans, les découvreurs, les penseurs, les constructeurs de cette exposition.

Parmi les très nombreux mathématiciens et scientifiques qui ont contribué à la création de l’exposition, huit en ont été les maîtres d’œuvre  : SIR MICHAEL ATIYAH, JEAN-PIERRE BOURGUIGNON, ALAIN CONNES, NICOLE EL KAROUI, MISHA GROMOV, GIANCARLO LUCCHINI, CEDRIC VILLANI et DON ZAGIER. D’origines géographiques et de champs mathématiques variés, ils évoluent dans des domaines comme la théorie des nombres, la géométrie algébrique, la géométrie différentielle, la topologie, les équations aux dérivées partielles, les probabilités, l’application des mathématiques à la biologie…

Sollicités pour leur capacité exceptionnelle d’écoute, de curiosité et d’émerveillement, neuf artistes ayant tous déjà exposé à la Fondation Cartier les y accueillent : JEAN-MICHEL ALBEROLA, RAYMOND DEPARDON ET CLAUDINE NOUGARET, TAKESHI KITANO, DAVID LYNCH, BEATRIZ MILHAZES, PATTI SMITH, HIROSHI SUGIMOTO et TADANORI YOKOO, avec le concours de Pierre Buffin et de son équipe (BUF). Ensemble, ils métamorphosent la pensée abstraite des mathématiques en une expérience sensible et intellectuelle offerte à tous.

Suite

La Fondation Cartier a également convié un ensemble d’institutions scientifiques prestigieuses : l’Institut Henri Poincaré (IHP), l’Institut d’astrophysique de Paris (IAP), le Laboratoire européen pour la physique des particules (CERN), l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (INRIA), l’université de Bordeaux / LABRI et l’Agence spatiale européenne (ESA).

Deux contributions exceptionnelles permettent de suivre en temps réel le déroulement de deux expériences majeures de la science contemporaine : les expérimentations sur la matière menées par le CERN au sein du GRAND COLLISIONNEUR DE HADRONS (LHC) et la cartographie de l’univers primordial enregistrée par le SATELLITE PLANCK DE L’ESA, dont les données sont analysées par les astronomes européens, notamment à l’IAP. Enfin, Pierre-Yves Oudeyer et ses collaborateurs de l’INRIA et de l’université de Bordeaux exposent les derniers résultats de leurs travaux sur une société de robots doués de curiosité, les ERGO-ROBOTS. Leur présence active dans l’exposition constitue en elle-même une expérience qui permettra à ces scientifiques de franchir un nouveau pas dans leurs recherches révolutionnaires.

L’exposition est conçue avec l’Institut des hautes études scientifiques (IHÉS) et présentée sous le patronage de l’UNESCO. Elle a été dirigée par Hervé Chandès, directeur général de la Fondation Cartier, Jean-Pierre Bourguignon, directeur de recherche au CNRS et directeur de l’IHÉS, et Michel Cassé, astrophysicien, directeur de recherche au CEA et chercheur associé à l’IAP, avec Giancarlo Lucchini, Thomas Delamarre et toute l’équipe de la Fondation Cartier. Le visiteur pourra prolonger son expérience du dépaysement à travers un catalogue, une application iPad, le site internet de la Fondation Cartier et une série d’événements nocturnes : les Nuits de l’incertitude. Mathématiques, un dépaysement soudain se propose d’offrir à tous des fragments de splendeur mathématique à la faveur d’une conjonction géométrique, algébrique, artistique et cinématographique.

Hervé Chandès, Directeur général de la Fondation Cartier pour l’art contemporain

GALERIE

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Olivier Ouadah

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Olivier Ouadah

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Pierre-Yves Dinasquet

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Pierre-Yves Dinasquet

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Olivier Ouadah

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Olivier Ouadah

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Olivier Ouadah

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Pierre-Yves Dinasquet

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Pierre-Yves Dinasquet

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Pierre-Yves Dinasquet

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Olivier Ouadah

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Pierre-Yves Dinasquet

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Pierre-Yves Dinasquet

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Olivier Ouadah

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Pierre-Yves Dinasquet

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Pierre-Yves Dinasquet

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Olivier Ouadah

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Pierre-Yves Dinasquet

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Pierre-Yves Dinasquet

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Pierre-Yves Dinasquet

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Olivier Ouadah

  • Vue de l’exposition Mathématiques, un dépaysement soudain
    Photo © Olivier Ouadah

Open mobile menu
Close mobile menu